Les Marais Salants de Gwenrann

Les Marais salants de Guérande

Au sud de la Bretagne, au fil des siècles, l'homme et l'océan ont façonné la presqu'île guérandaise donnant naissance aux marais, sur un sol argileux formant une véritable "prairie marine".

La tradition a traversé le temps, préservant des gestes de récolte adaptés à ce milieu spécifique. Utilisation du jeu des marées, recours à trois types de bassins, récolte quotidienne en milieu humide, absence de mécanisation, taille humaine des exploitations… Les paludiers d'aujourd'hui, regroupés en coopérative, ont su allier artisanat et modernité.

Autant de caractéristiques qui, ensemble, sont source de richesse. Une situation géographique et géologique unique, doublée d'une vision exigeante du métier, ont donné naissance à un produit naturel qui affiche sa qualité : le sel de Guérande !

 

Mais le véritable visage des marais salants, ce sont les moines de l'abbaye de Landévennec, fondateurs en 945 du prieuré de Batz, qui le ciselèrent. En étudiant les marées, le vent et le soleil, les moines ont tracé le plan des salines, celui qu'on lit toujours aujourd'hui. Travail de titan, cette manufacture à ciel ouvert a assuré la prospérité de Guérande pour de nombreux siècles en ouvrant les premières routes commerçantes de l'Europe, Eldorado de la Bretagne.

La technique actuelle d'exploitation est antérieure au IXe siècle. Au moins cinq salines de l'époque carolingienne sont encore exploitées sur le marais. Cette tradition du métier de paludier et la préservation de ses gestes ont véritablement permis aux marais de Guérande de vivre jusqu'à aujourd'hui.

 

 

L'abbaye Saint-Guénolé Landévennec

Cliquer sur les photos pour les agrandir ci-dessous 23 photos

Merci de mettre un petit mot sur le livre d’or.